ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/3 - 2014  - pp.163-167  - doi:10.1007/s12611-014-0288-2
TITRE
Substances psychoactives pendant la grossesse ; quels effets chez l’enfant ?

TITLE
Pediatric effects of psychoactive drugs addiction during pregnancy

RÉSUMÉ

La consommation de substances psychoactives pendant la grossesse augmente le risque de complications obstétricales et pédiatriques (prématurité, retard de croissance intra-utérin, troubles de l’attachement et anomalies développementales) dont la fréquence peut être réduite par un suivi précoce, obstétrical et addictologique de ces grossesses à risque. Le pronostic périnatal et pédiatrique dépend de la nature et du nombre des produits consommés mais aussi du contexte médicopsychosocial global. Une forte polyconsommation, un style de vie chaotique, une pathologie psychiatrique préexistante sont des facteurs de risque accrus. Un syndrome de sevrage néonatal intense survient surtout après exposition in utero aux opiacés (héroïne et traitements de substitution), surtout si elle est associée à des benzodiazépines et/ou à une polyconsommation. Sa gravité peut être minimisée par un nursing avec et par la mère ; ces soins mère–enfant diminuent le besoin de traitement morphinique.



ABSTRACT

Drug addiction during pregnancy increases the risk of perinatal and pediatric diseases (prematurity, intrauterine growth retardation, mother-infant bonding difficulties, and developmental defects). Precocious obstetrical and addictologic care can reduce these risks. Perinatal and pediatric prognosis are related to the type and number of drugs but also to the medico-psychosocial context. Polydrug use, maternal psychiatric pathologies, and chaotic life style are risk factors resulting in poor outcome. Severity of neonatal abstinence syndrome increases with opiates use, mainly in combination with benzodiazepines and polydrug use, but can be reduced by nursing care by the mother in postnatal ward.



AUTEUR(S)
C. LEJEUNE

Reçu le 2 juin 2014.    Accepté le 7 juillet 2014.

MOTS-CLÉS
Périnatalité, Addiction, Syndrome de sevrage néonatal

KEYWORDS
Perinatality, Addiction, Neonatal abstinence syndrome

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (101 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier