ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/1 - 2014  - pp.29-38  - doi:10.1007/s12611-014-0267-7
TITRE
Médicaments et grossesse : aspects néonatals

TITLE
Drugs in pregnancy: Neonatal aspects

RÉSUMÉ

L’impact sur le nouveau-né d’un traitement maternel en cours de grossesse est souvent considéré uniquement sous l’angle malformatif. Or, lorsqu’il a lieu en fin de grossesse, un traitement maternel n’expose pas le futur enfant à un risque de malformation, mais peut avoir des répercussions pendant les premiers jours de vie. Dans la mesure où la plupart des molécules passent le placenta, un médicament pris jusqu’à l’accouchement a toutes les chances d’être présent dans l’organisme de l’enfant à la naissance et pourra éventuellement être à l’origine de symptômes propres à son profil pharmacotoxicologique. Néanmoins, à l’issue d’une évaluation soigneuse de la balance bénéfice/risque, certains traitements indispensables à l’équilibre d’une pathologie maternelle sont parfois utilisés pendant toute la grossesse malgré des effets néonatals connus. Les effets foetaux et néonatals de l’exposition in utero aux médicaments seront présentés, d’abord sous l’angle des altérations possibles des grandes fonctions mises en jeu dans l’adaptation néonatale puis sous celui des conséquences des principales classes pharmacologiques. La connaissance des répercussions néonatales éventuelles des médicaments pris en fin de grossesse permet de prévoir l’accueil et la prise en charge du nouveauné lorsque le traitement maternel est connu, mais également d’évoquer une cause médicamenteuse devant des symptômes néonatals sans étiologie évidente.



ABSTRACT

Birth defects are the most feared hazards of maternal drug exposure during pregnancy. But if prescribed at the end of pregnancy, maternal treatments do not carry a malformative risk anymore, but may have adverse effects during the first post-natal days. As most drugs cross the placenta, medications taken until delivery may be present in newborn and cause symptoms linked to their pharmacological/toxicological profile. Nevertheless, after a thorough benefit-risk evaluation, some treatments essential for maternal disease control might be used during pregnancy despite known neonatal effects. Fetal and neonatal effects of in utero drugs exposure are reviewed, firstly by affected neonatal functions and then by main pharmacological categories. The knowledge of neonatal effects of drugs taken late in pregnancy is necessary to set up an appropriate newborn care when the treatment is known, and also to think of drug-induced effects when facing neonatal symptoms without clear etiology.



AUTEUR(S)
C. VAUZELLE, E. ELEFANT, P. VERT

Reçu le 21 janvier 2014.    Accepté le 27 janvier 2014.

MOTS-CLÉS
Médicaments, Grossesse, Nouveau-né, Foetus, Adaptation néonatale

KEYWORDS
Drugs, Pregnancy, Fetus, Newborn, Neonatal adaptation

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (167 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier