ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 6/1 - 2014  - pp.49-56  - doi:10.1007/s12611-014-0264-x
TITRE
Mort fœtale in utero : étiologies et prise en charge à l’hôpital Laennec de Creil

TITLE
In utero fetal death: Causes and care in Laennec Hospital of Creil

RÉSUMÉ

Déterminer les aspects épidémiologique et étiologique de la mort fœtale in utero (MFIU) afin d’en déduire une prise en charge et surtout une prévention adéquates.

Nous avons effectué une étude rétrospective allant du 1er juin 2007 au 31 mai 2012, à partir des cas de MFIU de l’hôpital de Creil.

L’incidence de la MFIU était de 4,41 ‰ Les primipares, les femmes de moins de 35 ans, les mères présentant des antécédents obstétricaux, des habitudes toxiques, des antécédents médicaux ou des pathologies familiales génétiques, celles suivies en milieu hospitalier et/ou par des obstétriciens occupaient une proportion considérable. Par ordre de fréquence, nous avons trouvé les pathologies placentaires (41 %), les pathologies fœtales (33,3 %), les pathologies maternelles (12,8 %), les pathologies infectieuses (5,1 %), les causes intrapartum (5,1 %) et les pathologies cordonales (2,6 %). L’accouchement était par voie naturelle chez 84,6 % des cas. Toutes les patientes ont bénéficié des bilans vasculorénal et infectieux, et un examen histologique des annexes.

L’autopsie et l’examen du placenta sont importants dans la recherche étiologique de la MFIU. Des surveillances plurihebdomadaires du doppler obstétrical et de l’enregistrement du rythme cardiaque foetal pourraient contribuer à la diminution significative de la fréquence de cette pathologie.



ABSTRACT

Determine epidemiological and etiological aspects of in utero fetal death (IUFD) to derive a support and especially adequate prevention.

We conducted a retrospective study from 1 June 2007 to 31 May 2012 on cases of fetal death in the Hospital of Creil.

The incidence of fetal death was 4.41‰ Primiparous mothers, women less than 35 years, had obstetric histories, toxic habits, personal defects, or genetic diseases; those consulted in hospitals and/or by obstetricians occupied a considerable proportion. In order of frequency, we found placental pathologies (41%), fetal pathologies (33.3%), maternal diseases (12.8%), infectious diseases (5.1%), intrapartum causes (5.1%), and umbilical cord pathologies (2.6%). The delivery was by natural methods in 84.6% of cases. All patients underwent vasculo-renal and infectious assessments, and histological examination of the appendices.

The autopsy and examination of the placenta are important etiological research of fetal death. More times a week obstetrical Doppler and monitoring of the fetal heart may contribute to the significant decrease in the frequency of this pathology.



AUTEUR(S)
Z.N. ANDRIAMANDIMBISON, N.P. AHOUNKENG, R.C. ADJOBY, M.F. RAMAROKOTO, C. DIPACE, E. DIENGA TSHOFU

Reçu le 4 septembre 2013.    Accepté le 11 janvier 2014.

MOTS-CLÉS
Étiologies, MFIU, Prévention

KEYWORDS
Assessments, Causes, In utero fetal death, Prevention

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (365 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier