ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 2013  - pp.73-80  - doi:10.1007/s12611-013-0236-6
TITRE
Repérage de l’asphyxie au cours du travail

TITLE
Location of asphyxiation during work

RÉSUMÉ

L’asphyxie intrapartum est définie par une acidose métabolique à la naissance avec un pH < 7,00 et un déficit de base (DB) ≥ 12 mmol/L. On sait aujourd’hui qu’environ 14,5 % seulement des paralysies cérébrales (PC) font suite à une asphyxie foetale. Le repérage de l’asphyxie intrapartum repose en France sur la surveillance continue du rythme cardiaque foetal (RCF) qui présente pour cela une bonne sensibilité. En raison de sa mauvaise spécificité, il est nécessaire de recourir à des examens de deuxième ligne dans le but de réduire l’augmentation du taux de césarienne générée par le monitorage continu du RCF. L’analyse du pH ou des lactates au scalp est toujours l’examen de référence. Les conclusions des dernières méta-analyses sur l’analyse informatisée de l’électrocardiogramme foetal (STAN®) sont décevantes puisqu’elles ne montrent pas de différences entre le monitorage avec ou sans STAN quant aux taux d’acidose métabolique ou de césariennes. Le diagnostic d’asphyxie intrapartum peut être obtenu par l’analyse de l’équilibre acidobasique du sang du cordon. C’est pourquoi elle devrait être systématique pour toute naissance.



ABSTRACT

Intrapartum asphyxia is defined as metabolic acidemia measured at birth with pH < 7.00 and base deficit ≥ 12 mmol/L. It is today established that the proportion of cerebral palsy associated with intrapartum hypoxia-ischemia is about 14.5%. Intrapartum asphyxia is screened in France by the continuous fetal heart rate (FHR) monitoring which presents a good sensitivity for its detection. His low specificity justifies the use of second line methods to reduce the increase of cesarean deliveries associated with the use of continuous FHR monitoring. Fetal scalp pH and lactate measurements are still the reference method. The conclusions of the last meta-analysis on the RCTs of the use of the fetal electrocardiogram (STAN®) appear to be disappointing, because no differences were found in the rates of metabolic acidosis and the rates of cesarean deliveries. Intrapartum asphyxia’s diagnostic can be made by analysis of the acidbase status on the cord arterial blood. Therefore, it should be systematically performed after every births.



AUTEUR(S)
B. LANGER

Reçu le 10 avril 2013.    Accepté le 29 avril 2013.

MOTS-CLÉS
Asphyxie, Acidose, Surveillance intrapartum, pH, Lactate, Métabolique

KEYWORDS
Asphyxia, Acidosis, Intrapartum surveillance, pH, Lactate, Metabolic

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (278 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier