ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 5/2 - 2013  - pp.111-119  - doi:10.1007/s12611-013-0234-8
TITRE
Prise pondérale maternelle pendant la grossesse et poids des nouveau-nés. Données marocaines

TITLE
Maternal weight gain during pregnancy and neonatal birth weight: Moroccan data

RÉSUMÉ

L’objectif de ce travail était d’étudier l’influence d’une prise de poids maternel sur le poids de naissance d’une population de nouveau-nés.

Étude incluant toutes les patientes ayant accouché dans le service de la maternité du centre hospitalier provincial de Benslimane entre le 1er octobre 2010 et le 1er octobre 2011. Trois groupes de patientes ont été constitués en fonction du gain pondéral: inférieur à 8 kg, entre 8 et 16 kg et supérieur à 16 kg. Les caractéristiques épidémiologiques et l’issue néonatale ont été analysées. L’étude était effectuée sur la base d’un questionnaire destiné aux parturientes et l’analyse des dossiers obstétricaux.

Le poids de naissance moyen était plus élevé dans le groupe « prise de poids ≥ 16 kg » (3782,9 ± 595 g; p < 0,05) ainsi que le nombre de nouveau-nés pesant plus de 3800 g (45,5 %; p < 0,05), contrairement à ceux pesant moins de 2600 g, dont le pourcentage était plus élevé dans le groupe « prise de poids < 8 kg » (6,2 %; p < 0,05). Une prise de poids supérieure ou égale à 16 kg entraînait dans notre série une augmentation du risque de dystocie (34,7 %).

Une prise de poids excessive au cours de la grossesse a des effets délétères sur la trophicité néonatale en favorisant la macrosomie. Ces données soulignent l’intérêt de suivre les recommandations du gain de poids pendant la grossesse.



ABSTRACT

Study including all patients who delivered in the maternity of the Benslimane provincial hospital between October 1st 2010 and October 1st 2011. Three groups of patients have been formed according to weight gain: less than 8 kg, between 8 and 16 kg and over 16 kg. The epidemiological characteristics and neonatal outcomes were analyzed. The survey was conducted on the basis of a questionnaire for parturient and obstetric records analysis.

The average birth weight was higher in the group “weight gain ≥ 16 kg ” (3782.9 ± 595 g; p < 0.05) as well as the rate of newborns weighing more than 3 800 g (45.5%; p < 0.05), unlike those weighing less than 2 600 g (hypotrophy) whose percentage was higher in the group “weight gain < 8 kg” (6.2%; p < 0.05). Weight gain greater than 16 kg represented an increased risk of dystocia (34.7%).

An excessive weight gain during pregnancy has deleterious effects on neonatal trophicity. It promotes macrosomia. These data point out the interest to follow the recommendations of weight gain during pregnancy.



AUTEUR(S)
L. MOCHHOURY, R. RAZINE, A. KHARBACH, A. BARKAT

Reçu le 6 juillet 2012.    Accepté le 10 avril 2013.

MOTS-CLÉS
Grossesse, Prise de poids, Macrosomie, Hypotrophie, Poids de naissance, Indice de masse corporelle (IMC)

KEYWORDS
Pregnancy, Weight gain, Macrosomia, Hypotrophia, Birth weight, Body mass index (BMI)

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (205 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier