ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2012  - pp.138-142  - doi:10.1007/s12611-012-0190-8
TITRE
La consultation préconceptionnelle : pourquoi des adhésions diverses malgré un concept excellent ?

TITLE
Do you say truck or lorry or why does adhesion to the preconception care concept vary widely?

RÉSUMÉ

La consultation préconceptionnelle et les activités associées semblent être acceptées largement par les patients et les pourvoyeurs de soins, mais leur promotion semble varier d’un pays à l’autre. S’agit-il d’une impression subjective ou d’une réalité objectivable, et quels seraient les arguments expliquant un certain degré de circonspection dans ce domaine ?

Une approche triple a été utilisée: 1. une recherche « PubMed »; 2. une revue d’un certain nombre de recommandations nationales, de leur présentation et de leur contenu; 3. une recherche des 30 premiers sites recensés par Google au départ d’un ordinateur en Belgique en utilisant le mot-clé « preconception ».

1. Parmi les 226 publications identifiées, seulement 32 % traitaient de prise en charge préconceptionnelle et 16 % seulement présentaient des données de recherche ou d’évaluation. Le reste des publications concernait la physiologie.

2. Le contenu des recommandations était relativement semblable avec comme différence majeure l’ampleur des documents.

3. Seulement la moitié environ des sites retrouvés (14/30) est réalisée par des organisations « médicales ». Les autres le sont par des sociétés commerciales.

Plusieurs éléments peuvent expliquer les démarches différentes d’un pays à l’autre: le niveau d’évidence des interventions préconceptionnelles; le mélange de recommandations validées et non validées; les inégalités liées au gradient social; la dominance du modèle culturel occidental et la question du bien-fondé de limiter les recommandations aux familles ayant un projet d’enfant.

La démarche préconceptionnelle s’inscrit dans l’évolution de la société et se manifeste de manière très variable d’un pays à l’autre. Dans quelle mesure il s’agit d’une priorité à l’action de santé publique pour les jeunes femmes en bonne santé est peu clair. Une réflexion structurée sur les enjeux et limites possibles semble opportune.



ABSTRACT

Preconceptional clinics and the associated activities seem to be largely accepted but their promotion seems to vary from one country to another. To what extent is this a subjective impression or an objective reality, and which would be the rationale leading to a certain degree of caution in this field?

Three approaches were taken: 1. a “PubMed” search; 2. a review of a sample of national recommendations, their presentation and their contents; 3. a research of the first 30 sites listed by Google in Belgium using the keyword “preconception”.

1. Among the 226 identified publications, only 32% dealt with preconception care, and only 16% presented research/evaluation data. The remainder of the publications related to physiology.

2. The contents of the recommendations were relatively similar; the main difference was the volume of the documents.

3. Less than half of the websites (14/30) were developed by “medical” organizations. The others were run by business firms.

Several elements can explain the differences between countries. These include all of the following: poor levels of evidence of effectiveness for some components; mix of validated and non validated recommendations; benefits mainly to the educated middle class; predominance of the Western cultural model and finally the appropriateness of limiting healthy lifestyle recommendations to families intending to have a child.

The variations in enthusiasm for the concept of the preconception care may well reflect societal variations, explaining the differences between countries. To what point preconceptional care outside specific medical conditions is, or is not, a priority for public health action warrants further analysis, based on more evidence.



AUTEUR(S)
G. CEYSENS, M.-C. MAUROY, W.-H. ZHANG, S. ALEXANDER

Reçu le 9 novembre 2011.    Accepté le 16 juillet 2012.

MOTS-CLÉS
Préconceptionnel, Grossesse, Promotion de la santé, Comparaisons internationales

KEYWORDS
Pre-conception, Pregnancy, Health promotion, International comparisons

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (99 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier