ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/3 - 2012  - pp.132-137  - doi:10.1007/s12611-012-0189-1
TITRE
Peut-on diagnostiquer l’atrésie de l’œsophage en prénatal ?

TITLE
Is prenatal diagnosis of esophageal atresia possible ?

RÉSUMÉ

L’atrésie de l’oesophage (AO) est une malformation congénitale rare (1 cas pour 2500 à 3500 naissances). Plusieurs formes anatomiques existent mais l’interruption de l’oesophage est le plus souvent associée à une fistule oesotrachéale (90 %). Le diagnostic anténatal (DAN) de cette anomalie est particulièrement intéressant car il permet de réaliser un bilan complémentaire à la recherche de formes associées de plus mauvais pronostic (échographie de réference, IRM et amniocentèse). Il prépare de plus les parents à la prise en charge postnatale et permet d’optimiser celle ci. L’hydramnios et/ou un estomac absent ou de petite taille sont les deux signes échographiques d’appel les plus fréquents mais ils ne sont pas spécifiques de l’AO. La visualisation en échographie ou en IRM d’une image liquidienne cervicale ou thoracique lors des mouvements de déglutition (pouch sign des anglosaxons), correspondant à la dilatation du cul-de-sac oesophagien supérieur borgne, permet d’augmenter la spécificité du diagnostic. Le DAN reste cependant difficile et moins de 50 % des AO sont repérées en anténatal. L’analyse biochimique du liquide amniotique pourrait améliorer ces résultats.



ABSTRACT

Esophageal atresia is a rare malformation affecting 1/2500–1/3500 live births. Different subtypes exist but the disruption of the continuity of the esophagus is associated most of the time with a tracheo esophageal fistula (90%). Prenatal diagnosis is perceived to be advantageous as diagnosis of associated anomalies can be offered (by ultrasound, RMI, amniocentesis). Parents could be prepared to the birth and treatment of an affected infant and prenatal diagnosis also allows optimal neonatal management. Polyhydramnios and absent or small stomach bubble on routine ultrasound are the most common signs encountered in case of esophageal atresia but they are not specific. Ultrasound or RMI visualization of a blind ending pouch (proximally dilated esophagus) in the fetal neck or upper mediatinum during fetal swallowing can improve the specificity of prenatal diagnosis. However, prenatal diagnosis of EA is still hazardous and less than 50% are suspected during pregnancy. Amniotic fluid digestive enzyme assay could improve prenatal diagnosis.



AUTEUR(S)
V. HOUFFLIN-DEBARGE, J. BIGOT, R. SFEIR, C. COULON, F. GOTTRAND, P. VAAST

Reçu le 9 juillet 2012.    Accepté le 11 juillet 2012.

MOTS-CLÉS
Atrésie de l’oesophage, Diagnostic antenatal, Imagerie par résonnance magnétique, Échographie

KEYWORDS
Esophageal atresia, Antenatal diagnosis, Magnetic resonance imaging, Ultrasound

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (478 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier