ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 4/1 - 2012  - pp.2-8  - doi:10.1007/s12611-012-0168-y
TITRE
Comparaison de l’hospitalisation à domicile et de l’hospitalisation conventionnelle dans la prise en charge des ruptures prématurées des membranes

TITLE
Home Care Program versus Conventional Hospitalisation in preterm prelabour rupture of membranes

RÉSUMÉ

La rupture prématurée des membranes (RPM) est associée à un risque plus élevé de complications pour la mère et pour le foetus. La surveillance habituelle a lieu en hospitalisation continue (HC). L’hospitalisation à domicile (HAD) permet une réduction des coûts. Toutefois, son innocuité a été peu étudiée dans la prise en charge des RPM. Notre objectif était d’étudier le devenir maternel et foetal de grossesses compliquées de RPM en comparant la prise en charge en HAD à celle habituelle en hospitalisation.

Étude rétrospective dans deux maternités de niveau III durant une période de deux ans entre janvier 2009 et décembre 2010. Nous avons inclus toute grossesse singleton avec une survenue d’une RPM entre 24 et 35 semaines d’aménorrhées (SA). Nous avons comparé deux groupes: patientes suivies en HAD après une courte hospitalisation dans le centre 2 (n = 32) et celles restant hospitalisées dans le centre 1 (n = 42). Nous avons étudié la survenue de complications pendant la grossesse, le mode et le terme d’accouchement ainsi que le devenir néonatal.

Nos populations étaient similaires notamment pour le terme de survenue de la RPM. Le terme d’accouchement était plus tardif dans le groupe HAD que dans le groupe HC (234,8 ± 19,54 vs 224,6 jours ± 22,02; p = 0,04). Aucune différence n’existait au niveau de l’évolution de la grossesse (notamment pour la chorioamniotite), l’accouchement et le devenir néonatal. Le nombre de jours en réanimation néonatale était plus élevé dans le groupe HC que dans le groupe HAD (n = 43,51 vs n = 24,21; p = 0,0003).

L’HAD semble être une alternative à l’HC pour les patientes suivies pour RPM non menaçante entre 24 et 35 SA. Devant ces résultats préliminaires, il serait intéressant de mener une étude randomisée avec un nombre plus important de patientes, incluant d’autres données comme la satisfaction maternelle et une analyse des coûts.



ABSTRACT

Premature prelabour rupture of membrane (PPROM) is associated with an increased risk for both mother and fetus. Expectant management is usually advised under hospital supervision. Home care is associated with reduced cost. However, its safety in PPROM management has not been well established. Our objective was to assess neonatal and maternal outcome in pregnancies complicated by PPROM comparing home care to in-hospital management.

Retrospective study in two tertiary centers over a two-year period between January 2009 and December 2010. We included all singleton pregnancies with a history of PPROM which occured between 24 and 35 weeks of gestation. We compared women with PPROM and in-hospital management in Center 1 (Group 1; N = 42) to women with PPROM and a home care after a short period of observation in Center 2 (Group 2; N = 32), and. We studied gestational age at delivery, pregnancy complications, mode of delivery and neonatal outcome.

Demographic characteristics were similar at onset of PPROM between the two groups.Women in group 2 delivered later than in group 1 (234.8 ± 19.54 days vs 224.6 ± 22.02 days; P = 0.04). There was no difference between the groups in pregnancy complications including chorioamnionitis, delivery issue and neonatal outcome. The length of stay in neonatal intensive care unit was higher in group 1 compared to group 2 (N = 43.51 ± 2.67 days for group 1 vs. N = 24.21 ± 2.72 days for group 2; P = 0.0003).

Home care appears to be a safe option for women with PPROM between 24 and 35 weeks with stable condition. These preliminary findings suggest performing a randomized control trial with a higher number of women, including further data such as assessment of maternal satisfaction and cost analysis.



AUTEUR(S)
C. BOCQUET, C. GARABEDIAN, B. ROUSSELLE, S. BALAGNY, N. TILLOUCHE, P. DERUELLE

Reçu le 12 décembre 2011.    Accepté le 14 décembre 2011.

MOTS-CLÉS
Rupture prématurée des membranes, Hospitalisation à domicile, Complications néonatales, Hospitalisation conventionnelle

KEYWORDS
Preterm premature rupture of membranes, Home care, Neonatal, Outcome, Hospital care

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (157 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier