ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/4 - 2010  - pp.213-218  - doi:10.1007/s12611-010-0088-2
TITRE
Surveillance des infections nosocomiales: bilan de quatre années d’enquête de prévalence « un jour donné » dans le département Mère-Enfant de l’hôpital Principal de Dakar (Sénégal)

TITLE
Nosocomial infections surveillance: a four-year prevalence survey “on a given day” in the mother infant department of Principal Hospital in Dakar (Senegal)

RÉSUMÉ

Les infections nosocomiales (IN) constituent un problème de santé publique encore mal maitrisé dans les structures sanitaires, et particulièrement dans les services à risque tels que les services de maternité et de néonatologie.

À l’initiative du comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN), mis en place à l’hôpital Principal de Dakar (HPD), une enquête de prévalence est menée « un jour donné », chaque année au mois de juin dans tous les services, selon un protocole standardisé. Notre étude est un bilan de quatre années d’enquête de prévalence de 2005 à 2008 chez les accouchées et les nouveau-nés de l’HPD. Elle incluait tous les patients en hospitalisation complète sauf les entrants du jour.

À la maternité, nous avons recensé 69 accouchées dont 16 césarisées. Aucune d’entre elles n’a présenté une IN. Parmi les 74 nouveau-nés inclus à l’unité de néonatologie, trois souffraient d’IN, soit un taux de prévalence de 4,05 %. Les IN se répartissent en bactériémies (deux cas) et omphalite (un cas). Les quatre bactéries isolées étaient: Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa et Enterobacter spp. Cette dernière bactérie était multirésistante aux antibiotiques. L’évolution des nouveau-nés infectés a été favorable sous traitement.

La méthode d’enquête « un jour donné » donne un aperçu sur la prévalence des IN dans les services et participe à l’amélioration de la qualité des soins.



ABSTRACT

Nosocomial infections are a major public health concern not really under control in at-risk health care services such as maternity and neonatology.

Initiated by the committee against nosocomial infection (CLIN) established in Principal Hospital in Dakar, a prevalence survey was conducted “on a given day” every year in June in all the services of the hospital. Our study is a review of four-year prevalence survey from 2005 to 2008 on women who had given birth and on newborns. The survey included all hospitalized patients except those admitted the same day.

In maternity service, among the 69 women who had given birth, 16 delivered by caesarean section. None of these women had nosocomial infection. Among the 74 newborns included the neonatology service, 3 nosocomial infections (in 2 males and 1 female) were detected, with a prevalence rate of 4.05%. The identified nosocomial infections were 2 cases of sepsis and 1 case of omphalitis. The bacteria isolated were Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, and Enterobacter spp. which were multiresistant to antibiotics. Through therapy, the infected newborns’ health had improved significantly.

The method of investigation for prevalence survey “on a given day” gives an overview of the prevalence of nosocomial infections in health care structures, and thus improves the quality of care.



AUTEUR(S)
T.S. A. COMPAORÉ, M. GUÈYE BA, A.S. KA, P. DIONNE, B. WADE

Reçu le 16 février 2010.    Accepté le 17 novembre 2010.

MOTS-CLÉS
IN, Enquête de prévalence « un jour donné », Accouchées, Nouveau-nés, Sénégal

KEYWORDS
Nosocomial infections, Prevalence survey “one a given day”, Delivered women, Newborns, Senegal

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (146 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier