ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 2/1 - 2010  - pp.32-42  - doi:10.1007/s12611-009-0049-9
TITRE
Effets d’un protocole d’accompagnement des menaces d’accouchement de grande prématurité sur le stress maternel postnatal mesuré à six mois

TITLE
Post traumatic stress disorder in women with a risk of very premature delivery: benefits of an antenatal medical and psychological support

RÉSUMÉ

La naissance d’un bébé grand prématuré (< 32 SA) s’accompagne souvent de la persistance d’un état de stress post-traumatique (ESPT) préjudiciable à l’instauration des relations mère-bébé.

Mesurer les effets d’un protocole médicopsychologique d’accompagnement et de soutien des femmes présentant un risque d’accouchement d’un enfant grand prématuré, dans le but de diminuer cet ESPT.

Études avant-après, portant sur deux cohortes successives de femmes hospitalisées pour un risque de grande prématurité, dont la seconde a fait l’objet de l’intervention. L’effet sur la mère a été mesuré à travers les scores PPQ et HAD, et par entretien semi-directif. Les analyses portent sur les effets de l’intervention sur le stress post-traumatique (SPT) et l’état d’angoisse-dépression ainsi que sur la corrélation entre les différents scores mesurés.

Le SPT maternel, mesuré à six mois de l’accouchement, est significativement plus bas dans le groupe accompagné et indépendant du risque encouru par le bébé grand prématuré. L’absence d’articulation entre les équipes soignantes est évoquée par les femmes comme la principale source de la persistance de ce stress.

L’application d’un protocole favorisant une information continue et adaptée, proposé dès l’hospitalisation anténatale de la mère, semble permettre d’améliorer les répercutions émotionnelles d’une naissance d’un grand prématuré.



ABSTRACT

The birth of very preterm infants is often associated with a mother’s post traumatic disorder at the origin of disruption of maternal-infant bonding.

The aim of this study is to assess the effectiveness of antenatal psychological and medical support for women at risk of very premature delivery, for prevention of post traumatic disorders.

Chronological study (“before and after”) including two cohorts of women hospitalized during successive periods in the same maternity hospital was carried out. Psychological support was offered to the second cohort. Mother’s effects are assessed with a clinical interview, Perinatal PTSD Questionnaire (PPQ), and Hospital Anxiety and Depression (HAD) scale, and Perinatal Risk Inventory test (PRI test) was used to assess the effects of intervention on post traumatic stress, anxiety-depression. Perinatal risks were measured with the PRI.

A significant decrease in post traumatic disorders assessed 6 months after delivery was observed in the supported cohort. No correlation was found with perinatal risk factors.

An intervention allowing medical and psychological support during antenatal and postnatal hospitalization of women with a high risk of preterm birth improves emotional complications of preterm delivery.



AUTEUR(S)
J. ROY, J. AGENOR, M. HOFFET, J. DENDALE, G. MASSON, J.-B. MARIETTE, S. KAMIERSAK, D. GAZEÏLLE, Pierre LOPEZ

Reçu le 22 novembre 2008.    Accepté le 30 octobre 2009.

MOTS-CLÉS
Grande prématurité, Stress post-traumatique, Psychologie, Prévention

KEYWORDS
Post traumatic disorder, Premature delivery, Psychological intervention

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (164 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier