ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 1/3 - 2009  - pp.155-163  - doi:10.1007/s12611-009-0029-0
TITRE
Le point sur la prématurité en 2009

TITLE
A brief overview of preterm birth

RÉSUMÉ

La prématurité concerne près de 12–13 % des naissances aux États-Unis et 5–7 % dans les pays européens. En France, près de 40 000 (5 %) surviennent entre 33 et 36 semaines et 10 000 (1,2 %) avant 33 semaines. Les progrès accomplis ont permis d’améliorer la survie des enfants prématurés et grands prématurés. Cette évolution a soulevé des questions sur le devenir à long terme de cette population. Le risque de déficiences motrices, sensorielles et surtout cognitives est élevé chez les grands prématurés, mais des études récentes ont montré que la morbidité était également importante à 33–36 SA. Par conséquent, un suivi rapproché des enfants prématurés en vue de détecter et prendre en charge les troubles du développement reste nécessaire. L’amélioration des pratiques préventives suppose aussi la mise en œuvre de travaux de recherche sur les mécanismes en cause dans la survenue des accouchements prématurés autant que sur leurs conséquences à court et moyen termes.



ABSTRACT

The frequency of preterm birth is about 12–13% in the USA and 5–7% in European countries. In France, almost 40,000 births (5%) occur between 33 and 36 weeks and 10,000 (1.2%) at less than 33 weeks. The number of neonates surviving preterm or very preterm has increased because of progress in therapy and quality of care. However, this increasing survival raised issues about adverse neurodevelopmental outcome. The risk of motor, sensorineural and cognitive impairments is very high among very preterm children, but recent studies reported that neonates born at 33–36 weeks experienced substantial morbidity and often required admission in neonatal intensive care units. Thus, all preterm infants should be carefully monitored to ensure prompt detection and management of neurodevelopmental impairments. Additional research exploring pathophysiology of preterm birth and its consequences is obviously needed, which will hopefully lead to the development of new therapeutic approaches.



AUTEUR(S)
P.-Y. ANCEL

Reçu le 23 décembre 2008.    Accepté le 21 février 2009.

MOTS-CLÉS
Prématurité, Survie, Devenir à long terme, Pratiques médicales, Étiologie

KEYWORDS
Preterm birth, Survival, Long term outcomes, Medical practices, Etiology

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (117 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier