ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Revue de Médecine Périnatale

1965-0833
Organe d'expression de la Société française de médecine périnatale et de la Fédération française des réseaux de santé périnatale
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2009 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 7/2 - 2015  - pp.117-123  - doi:10.1007/s12611-015-0309-9
TITRE
Annonce du décès d’un nouveau-né à la maternité de l’hôpital de base de Talangaï à Brazzaville au Congo

TITLE
Announcement of the Death of a Newborn in the Maternity of the Basic Hospital of Talangaï in Brazzaville at Congo

RÉSUMÉ

Faire l’audit des pratiques d’annonce du décès d’un nouveau-né à la maternité de l’hôpital de Base de Talangaï, analyser le souhait des accouchées sur l’annonce, proposer une conduite pratique.

Étude prospective réalisée à la maternité de l’hôpital de base de Talangaï du 1er octobre 2010 au 30 avril 2011. Les accouchées ont été interrogées avec leur consentement éclairé.

Au cours de la période d’étude, 94 femmes sur 3815 ont donné naissance après 28 semaines de grossesse à un enfant mort-né ou décédé en période néonatale précoce.

L’annonce du décès a été faite par la sage-femme dans 81,3 % des cas. Deux types de circuit d’annonce ont été identifiés, le circuit A (personnel de santé-accompagnateur-accouchée) : 52 cas, soit 65 %, et le circuit B (personnel de santé-accouchée) : 28 cas, soit 35 %.

L’annonce a eu lieu dans la salle d’hospitalisation en présence d’autres accouchées dans 65 % des cas et en salle de naissance dans 35 % des cas. Soixante-deux femmes avouent avoir eu une préparation psychologique fondée sur la religion dans 42 cas (67,7 %) et la tradition dans 12 cas (19,4 %).

Toutes les femmes estiment avoir perdu un être cher. L’acceptation du décès a été difficile, plus longue (au-delà de 24 heures) dans 46 cas (57,5 %). L’annonce du décès a été jugée brutale dans 12,5 % des cas et en retard (après que la femme s’en soit rendue compte d’elle-même) dans 16,2 % des cas. Les femmes préfèrent être informées par un personnel de santé en présence d’un proche dans 52,5 % des cas, et dans les 24 heures après une préparation dans 76,3 % des cas. 83,7 % des femmes n’ont pas jugé l’accompagnement important.

L’établissement d’une procédure d’annonce qui tienne compte de la culture, des circonstances et spécificités de chaque accouchée aidera à l’acceptation du décès.



ABSTRACT

To audit practices of announcement newborn’s death in the maternity of the basic hospital of Talangaï, analyze the wishes of postpartum women on announcement, propose a practical driving.

Prospective study conducted at the maternity of the basic hospital of Talangaï from 1st October 2010 to 30th April 2011. Postpartum women were interviewed with their consent.

During the study period, 94 women gave birth in 3815 after 28 weeks of pregnancy to a child stillborn or died in early neonatal period.

The announcement of the death was made by the midwife in 81.3% of cases. Two types of circuit announcement have been identified, the circuit A (Personnel health-guide-given birth): 52 cases or 65%, and circuit B (Personal Health-given birth): 28 cases or 35%.

The announcement took place in the hospital room in the presence of other post-partum women in 65% of cases and in the delivery room in 35% of cases. 62 women admit having had a psychological preparation based on religion in 42 cases (67.7%) and on tradition in 12 cases (19.4%).

All women feel they have lost a loved one. The acceptance of death was difficult, longer (over 24 hours) in 46 cases (57.5%). The announcement of the death was considered sudden in 12.5% of cases and too late (after the woman has realized herself) in 16.2% of cases. Women prefer to be informed by health staff in the presence of a relative in 52.5% of cases, and within 24 hours after a preparation in 76.3% of cases. 83.7% of women did not consider coaching important.

The establishment of a reporting procedure which takes into account the culture, circumstances and characteristics of each woman who has just given birth will help the acceptance of death.



AUTEUR(S)
H.G. N'DINGA, S. BUAMBO, M. ANGOUONO

Reçu le 7 octobre 2014.    Accepté le 4 février 2015.

MOTS-CLÉS
Annonce, Décès du nouveau-né, Accompagnement, Brazzaville

KEYWORDS
Announcement, Death of newborn, Support, Brazzaville

BIBLIOGRAPHIE
archives-rmp.revuesonline.com/revues/61/10.1007/s12611-015-0309-9.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (145 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier